Humanoides
Créateurs, créatrices... Vous avez une tête et 2 bras ?
Vous aimez les utiliser pour écrire, chanter, composer, peindre, dessiner, faire des images... créer. Venez ici, nombreux, poster vos création et échanger... Et partagez THE BIG Experience...
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Jeu 26 Juil - 7:12
Derniers sujets
» Images d'actu
Mar 25 Oct - 6:56 par Altephkat

» Un coucou (+texte à la volée)
Lun 24 Oct - 6:47 par Altephkat

» Adobe Audition
Ven 14 Oct - 18:13 par Altephkat

» Greg - Le Mendiant De L'humour
Jeu 6 Oct - 17:58 par Altephkat

» parlons du forum
Ven 2 Sep - 6:57 par Altephkat

» Au secours
Ven 2 Sep - 6:53 par Altephkat

» Altephkat - Fuzzy
Ven 2 Sep - 6:51 par Altephkat

» Le meilleur site pour musicien ?
Jeu 11 Aoû - 7:15 par Altephkat

» La tronche a bidouille...
Ven 22 Juil - 15:50 par bidouille

» Croque en boucle.. le retour du clavier..
Jeu 26 Mai - 13:46 par bidouille

» BFD ECO le remplaçant de BFD2 version economique
Sam 30 Avr - 16:29 par croqueur64

» RockCroque 2014
Lun 25 Avr - 15:02 par croqueur64

» petite bossa a travailler ensembles !!!
Dim 24 Avr - 7:50 par croqueur64

» Guide des débutants : Le Grand projet Humanoide 2.0
Mar 19 Avr - 4:01 par croqueur64

» croque sep2013
Ven 15 Mai - 18:12 par manakara


CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par K.ROLL le Sam 1 Juin - 21:16


ça fait plusieurs années que j'y pensais... à ce petit personnage. J'imaginais une histoire qui s'enfilerait à fils de mots et d'histoire quelques-uns de mes textes. ça c'était le niveau 1 de mon réflexionage personnel !
Et puis j'ai divagué, vers un regard de grand de la taille d'un enfant , mélanger mes univers ... un peu de rêverie... mais tout cela m'aura semblé bien trop sérieux quand j'y ai vraiment pensé pour dire vrai .

Je dois être frapadingue ! C'est vrai quoi ! Je ne vais jamais dans la première direction que je m'étais désignée !! Difficile de choisir entre 10 doigts !

Je suis dessus depuis quelques temps, une idée germée , un brouillon un début... y'a toujours un truc urgent à faire qu'on soit obligé de fermer sa boite à idées. Mais elle est là.... je sais que j'y reviendrais... ma petite "K" ... bé oui ! ce sera K
en attendant je sais pas quoi comme autre petit nom si l'envie me vient d'en changer.

C'est le cadeau de noël de mon fils qui m'avait fait
tilt : une palette graphique que j'ai finalement prise en otage ! Je m'y suis tentée... j'ai grabouillé avec le crayon numérique. Je pense que
beaucoup d'idées vont se croiser dans la présentation... le style BD
peut-être animée me trotte ! Nous verrons bien... en même temps que les
choses avanceront !

Bon eh bien la voilà !

*********************************

Premier test dessin au crayon numérique. Me suis pas appliquée du tout.... j'imagine... et je saute partout !


**************************************************

Tout le monde a bien trop d'imagination !
A force de forcer sur leur imagination... mon
idée initiale a finalement dévié... où d'ailleurs ?
En tout cas, pas
là où j'avais prévu le kruk !



Ma première idée s'est envolée vers celle d'un petit journal .... mais lequel ?

*********************************************************************
Le 29/12/11 :

J'ai finalement gardé ce fil d'idées...
et me suis remise sur la couverture de ma petite histoire. J'ai tout
bien refait au propre... j'ai passé la journée à cogiter "l'histoire".
Ayé
! C'est monsieur " Journal" qui racontera l'histoire.... comment tout a
commencé... lui qui rêvait d'un GRAND destin de livre. Mais, un
jour arriva, annonçant tout ce qu'il était loin d' imaginer et qui
l'amènera à cette rencontre avec "elle" : Mam'zelle K. Des récits et
confidences croisés... aux questions posées ... des endroits... son regard à lui, son angle de vue... des questions et des réponses au travers de ce qu'il verra, de ce qu'elle lui confiera dans ses récits "cheeeeeeer journal !"
... .
Une histoire inattendue... même pour moi je vous rassure... de regards croisés... et de celui des
objets ... qui pourraient nous en raconter si parole il avaient ! Et pourquoi pas ... .

Je suis mon idée, je tiens le fil de mon histoire, toujours dans
cet esprit de double dialogue/double regard... d'effet miroir, d'envers et d'endroits. Une scène deux regards... mais où cela nous mènera t'il ?

Côté image, je pense au décor... j'ai une idée de pages authentiques du cahier/journal ... des pages "brutes de pomme avec ses grabouillages " (je me
comprends). Et puis il faut planter la scène... ou plutôt l'ambiance.... ça cogite tout en mastiquant mon malabar !


Donc, voilà le travail au propre... elle évoluera sûrement d'ici là :





Mam'zelle K

***********************************************************

J'ai commencé à planter le décor...

ça m'aidera à m’immerger dans mon histoire .

Une première image :

"Mr. Livre"

L'histoire commence... ici !"
Le 30/12/11

1er extrait :

« Tout a commencé ici ! »

Cela
faisait des années que je me morfondais sur cette étagère, en
compagnie d’autres livres. On m’avait oublié ! Triste sort, alors que
tant de mes cousins avaient eu la chance d’une brillante carrière :
livre de médecine, de droit, recueil de poésie… . AhHh…ssoupi, le temps
passait. Les années ? Je ne les comptais plus à l’ombre de l’horloge.
Deux pas plus loin, une plume, elle n’avait plus rien à raconter
depuis si longtemps… déjà.

Mes pages demeuraient blanches … muettes… j’en soupirais… je rêvais… souvent. J’attendais !

Une
journée d’hiver, si je me souviens bien, c’était au début du mois de
Novembre,. La grande porte du bureau s’est ouverte un matin. C’était
Mme. Gabrielle. Elle passait parfois, très peu, s’installer sur
l’écritoire placé face à la fenêtre, rédiger un courrier, une note…
gratter sur du papier une nouvelle correspondance. Je la regardais,
muet, chercher ses idées par delà la fenêtre, glissant son regard entre
les tentures épaisses pour écrire à nouveau. Quand elle avait fini,
arrondissant son dos, elle rentrait son ventre afin de ranger le fruit
de ses réflexions dans le tiroir du bureau. Elle le refermait ensuite
délicatement, fermant les yeux.
Après, Mme. Gabrielle se levait,
balayant du regard la pièce. Je me demandais si elle avait conscience de
mon existence… et aussi ce qu’elle cherchait. Elle se penchait
parfois, quelques secondes, pensive, sur un objet, de ceux que Mr. Louis
avait déposé derrière lui sans que jamais personne n’eu l’idée d’en
modifier l’emplacement.
Nous étions tous là, figés dans cet immuable
décor. Sa main nous effleurait parfois, à peine, comme pour nous
consoler peut-être de ne plus exister que dans le souvenir de cet être
absent, ce cher Mr. Louis !

Mme. Gabrielle, ne s’était pas
résolue à vendre la maison familiale où des générations entières
s’étaient succédé. La vieille demeure conservait tous leurs souvenirs,
de la cave au grenier, jusque dans les chambres, en passant par ce
bureau… jusque dans le moindre objet, depuis ce fameux jour, le fameux
jour où l’on ne revit plus Mr. Louis nous faire l’honneur de sa
présence.

Il devait cependant bien être quelque part !
J’entendais
souvent Mme. Gabrielle s’adresser à lui. Elle se plaçait
invariablement face au grand portrait qui trônait au-dessus de la
cheminée en marbre. Elle chuchotait, murmurait son nom. Comme il ne
répondait pas, elle sortait de la pièce les yeux embués. Mr. Louis la
boude depuis longtemps.

Mais ce jour, c’était d’automne, début
mois de Novembre, n’était pas une journée comme les autres. Mme.
Gabrielle ne s’est pas installée sur l’écritoire comme à son habitude,
rare, il faut le souligner. Quelque chose, j’imaginais, la préoccupait,
et comme pour que l’on puisse bien le voir, elle s’est approchée de la
fenêtre et a tiré les épaisses tentures… d’un coup sec !

Mme.
Gabrielle commença par fouiller tiroirs et placards. Elle observait des
tas d’objets qu’elle remettait soigneusement à leur place et
poursuivait. Je me suis vraiment demandé ce qu’elle pouvait chercher.
Mais Mme. Gabrielle ne nous disait rien à part « Voyons ! » « Non ! ».
Elle faisait tous les coins de la pièce. Désabusée (semblait-il), elle
s’est enfin placée au centre de la pièce, le visage presque entre ses
mains. Elle tournait lentement sur place et scrutait longuement le
bureau de Mr. Louis quand son regard se fixa sur le mur de mon étagère ;
mon étagère ! Elle fronçait les sourcils, approchant ; ses yeux enfin
s’ouvrirent en grand et sa main s’avança vers moi, me saisit.
Elle
me tournait dans tous les sens, j’en attrapais le vertige. Elle ouvrait
puis fermait ma couverture, feuilletant mes pages. Moi… j’avais la
nausée tandis qu’elle passait brutalement ses mains pour éliminer ma
poussière. A la fin je n’y voyais plus rien !

Mme. Gabrielle semblait ravie. Elle affichait un tendre sourire ; j’ai pensé à mes moments... au temps de Mr. Louis.







*************************************
avatar
K.ROLL

Messages : 79
Points : 1622
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 44
Localisation : Un coin de France au Soleil...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par K.ROLL le Sam 1 Juin - 21:33

D’un coup, ma vision se brouillât, un papier de soie m’enveloppait, floutant brusquement l’alentour !



Mme.
Gabrielle marchait d’un pas décidé. Nous n’étions plus dans le bureau
de Mr. Louis ni même dans la grande maison familiale. A quelle distance
en étions-nous ? Où m’emmenait-elle ? Que se passait-il ? Je n’en savais
absolument rien et c’est par l’interstice du papier que j’essayais
vainement de glisser mon regard afin résoudre cette énigme.
Elle me
trimballait sous son bras, je percevait des bruits et des odeurs
nouvelles. De ce que j’ai pu en entendre dire, je pense que nous étions
dans la ville. Tout ce remue ménage me collait à nouveau cette fichue
nausée et j’eus beau creuser la question, je ne voyais pas où tout cela
nous menait.
Le grincement et le claquement d’une porte
m’indiquèrent dès lors que nous entrions dans une nouvelle demeure, un
lieu qui m’offrait enfin… du SILENCE ! Mais, Mme. Gabrielle continuait
sa course. Elle marchait toujours décidée ; enfin elle stoppa ! Un bruit
étrange se rapprochait de nous. J’avais beau me creuser les méninges
je… aïe !



Voilà qu’à nouveau les mouvements
recommencent. Impossible de distinguer quoi que ce soit depuis la fente
du papier qui semble s’agrandir. Il m’apparait que nous sommes dans un
petit endroit. Les bruits, étoufféesme parviennent avec difficulté, dans
tous les cas c’est très mal éclairé et un bruit étrange qui nous
accompagne à présent ; il ne veut plus nous lâcher !Mme. Gabrielle ne
bouge plus et pourtant, j’ais comme une sensation de flottement,
exactement la même que celle du jour où Mr. Louis m’avait fait tomber de
l’étagère. Fort heureusement, la porte s’ouvre… je crois bien que
j’allais vomir ! Il en a fallu de peu !

Les pas de Mme Gabrielle
semblent à présent plus feutrés, étouffés par une moquette rouge qui
s’écrase sous ses pieds. Comme elle s’arrête, un carillon résonne



-Temps mort !-



La porte s’ouvre !


Cela
fait bien une bonne heure, que toutes ces femmes jacassent et que Mme
Gabrielle semble m’avoir oublié, captée de cette effervescence. Sans nul
doute ! Il y a bien une petite fête et je ne comprends toujours pas
pourquoi j’y ai été convié.
Finalement Mme. Gabrielle qui emboite le
pas vers moi. J’entends sa voix se rapprocher, je vais enfin pouvoir
respirer un peu et participer à la fête !
- « Ohhhhhhhhhh ! J’allais oublier ma chérie ! Où ai-je donc la tête ! »
Mme.
Gabrielle me saisit fermement pour me placer entre d’autres mains. Ouf
! j’ai bien cru mourir étouffé, écrasé, entre cette personne et elle.
Elles semblaient s’enlacer, et j’étais au milieu !
- « AHHHhhhhhhhrrrrrrrf ! De l’aiiiiiiiiiirrrrr s’il vous plait !!!!!! »
Mme. Gabrielle se décide enfin à me sortir de ce fichu papier et quand enfin …
- « Mais ! Mais… Mme Gabrielle ? Mais ce n’est pas Mme. Gabrielle ! MME. GABRIELLE ! Où êtes-vous ? »
Je cherche… affolé… paniqué en voyant disparaitre les mains de Mme. Gabrielle.
- « Mme. Gabriiiieeeeellllleeeee !!!! »
Et celle que Mme. Gabrielle appelait « ma chérie » ne me lâche plus du
regard. Sans avoir même le temps de réagir, le vertige me reprend ;
quelle est donc cette affreuse manie de me faire tourner dans tous les
sens ?
- « J’EN AI MARRE !!! »
Je veux qu’on m’explique ! Pourquoi suis-je ici ? Et pourquoi « ma chérie » ne veut-elle pas me reeeeendre à Mme. Gabrielle ?
- « Mme. Gabrielle ! Arrêtez tout ça et reprenez-moi ! Reprenez-moi IMMEDIATEMENT… Je l’exige !


********************************************

Entre deux... le début d'une nouvelle image...

avatar
K.ROLL

Messages : 79
Points : 1622
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 44
Localisation : Un coin de France au Soleil...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par croqueur64 le Dim 2 Juin - 7:14

un sacré travail que tu as fait la !!! study

_________________
croqueur64
avatar
croqueur64
Admin

Messages : 5838
Points : 9305
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 54
Localisation : marolles en brie

Rôle dans le projet
Nom: Aminhaelle

Voir le profil de l'utilisateur http://www.croqueur64.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par Deau le Dim 2 Juin - 11:13

un beau travail j'aime !

_________________
L'homme pense parce qu'il a une main Anaxagore (500-428 AV JC)
avatar
Deau

Messages : 1381
Points : 4092
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 54
Localisation : Nogent le rotrou

Rôle dans le projet
Nom: NAMKA

Voir le profil de l'utilisateur http:// 	 http://planchededeau.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par K.ROLL le Lun 3 Juin - 5:24

Un sacré boulot en chantier mais il faut avoir du temps et l'esprit tranquille pour s'y coller ! J'y reviendrai ! Merci les garçons !
avatar
K.ROLL

Messages : 79
Points : 1622
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 44
Localisation : Un coin de France au Soleil...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par manakara le Lun 3 Juin - 18:03

un sacré projet mais un chantier qui en vaut la peine, cela doit être une belle expérience à vivre !
avatar
manakara

Messages : 7593
Points : 10931
Date d'inscription : 16/08/2010

Rôle dans le projet
Nom: Kalia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par bonnemere le Lun 3 Juin - 22:29

Oh c'est trop mignon "je me donne le temps pour tout lire " MA'MZELLE KA"
un peu le chemin de NAJNAJA dans ses collines..........
Faut pas lâcher c'est trop Bon pour toi et pour les zautres MAM'Zel

_________________
avatar
bonnemere

Messages : 3182
Points : 6380
Date d'inscription : 19/01/2010
Localisation : toulouse / marseille

Rôle dans le projet
Nom: NAJA/NAJA

Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/zizoune

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par bidouille le Ven 7 Juin - 20:34

Ptain qu'c'est beau ce que tu as écris K.Roll !tiens nous au courant vite pour la suite.
Quelle imagination ! fallait le trouver ce thème... study

_________________
Bidouille a parlé.Que cela reste dans les écrits.
avatar
bidouille
Admin

Messages : 3024
Points : 6087
Date d'inscription : 25/01/2010
Age : 67
Localisation : tharon-plage(44 loire atlantique)200m. de la mer

Rôle dans le projet
Nom:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CHANTIER "MAM'ZELLE K ! "

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum