Humanoides
Créateurs, créatrices... Vous avez une tête et 2 bras ?
Vous aimez les utiliser pour écrire, chanter, composer, peindre, dessiner, faire des images... créer. Venez ici, nombreux, poster vos création et échanger... Et partagez THE BIG Experience...
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Jeu 26 Juil - 7:12
Derniers sujets
» Images d'actu
Mar 25 Oct - 6:56 par Altephkat

» Un coucou (+texte à la volée)
Lun 24 Oct - 6:47 par Altephkat

» Adobe Audition
Ven 14 Oct - 18:13 par Altephkat

» Greg - Le Mendiant De L'humour
Jeu 6 Oct - 17:58 par Altephkat

» parlons du forum
Ven 2 Sep - 6:57 par Altephkat

» Au secours
Ven 2 Sep - 6:53 par Altephkat

» Altephkat - Fuzzy
Ven 2 Sep - 6:51 par Altephkat

» Le meilleur site pour musicien ?
Jeu 11 Aoû - 7:15 par Altephkat

» La tronche a bidouille...
Ven 22 Juil - 15:50 par bidouille

» Croque en boucle.. le retour du clavier..
Jeu 26 Mai - 13:46 par bidouille

» BFD ECO le remplaçant de BFD2 version economique
Sam 30 Avr - 16:29 par croqueur64

» RockCroque 2014
Lun 25 Avr - 15:02 par croqueur64

» petite bossa a travailler ensembles !!!
Dim 24 Avr - 7:50 par croqueur64

» Guide des débutants : Le Grand projet Humanoide 2.0
Mar 19 Avr - 4:01 par croqueur64

» croque sep2013
Ven 15 Mai - 18:12 par manakara


Femme de la rue (version musique finalisée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Femme de la rue (version musique finalisée)

Message par Plutonium le Dim 12 Aoû - 20:11




Femme de la rue, cœur en citadine,
Femme de la rue manifeste libertine,
Oiseau des brises, tu te cantonnes en nature grise,
Jusque dans mes rues et boulevards, tu cicatrises.

Au-delà des cimetières, des lampadaires et des gratte-ciels,
Dans la thune dans les nerfs, te voilà madame fiel.

Femme des cités, tu n’es pas trop romantique,
Tes deux bras se replient sur toi, peinture triptyque,
Comme une œuvre intouchable dépeignant la rue,
Découpée en tableaux, la ville tombe des nues.

Au-delà des cimetières, des lampadaires et des gratte-ciels,
Dans la thune dans les nerfs, te voilà madame fiel,
Femme de la rue, tu t’oublies dans l’opium, l’extase et la stupeur,
Tu t’y amuses et ça fait peur.

Femme des avenues, la lune et moi, c’est compliqué,
Tandis que les nations tonnent telle une averse d’été,
Toi qui connaît si bien les pompiers qui éteindront mon feu,
Scandons le va-et-vient des foules, ça commence à deux.

Femme décidée, la lune et toi restent pures,
Lumineuses illuminées comme deux phares de voitures,
Moi qui connaît si bien la brèche qui entaille ton cœur,
Le va-et-vient des bagnoles qui bouffe ton accélérateur.

Au-delà des autoroutes de la jante féminine,
Dans le cœur dans le rien, dans les ruelles citadines.

A la prise de Calais j’ai fait le siège en cuir de Vachon,
Mais la route tourne en rond.
Femme de la rue, tu t’oublies dans l’opium, l’extase et la stupeur,
Tu t’y amuses et ça ne te fait pas peur.

Allan.
avatar
Plutonium

Messages : 294
Points : 2831
Date d'inscription : 07/02/2011
Age : 22
Localisation : France (?)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum